© Frédérique Gaumet

Démarche

 

Frédérique Gaumet, photographe, crée également des installations visuelles, sonores.

Elle nous montre la fragilité et la complexité de la relation de l'homme à son environnement.

En photographie comme en vidéo, ses images peuvent prendre des caractéristiques picturales ou sculpturales tout en effaçant les repères et les limites entre intérieur et extérieur, entre contenu et contenants.

Elle utilise cette illusion comme une sorte de passage où nous pourrions appréhender les choses différemment, faire le choix d'autres desseins.
 

“J'explore les relations entre réalité et fiction, réel et image, entre espace vierge, visité ou fantasmé... là où l'homme n'est jamais loin. C'est par une attitude contemplative que je me donne la possibilité d'acquérir de nouveaux points de vue.

Avec toujours cette notion : je fais partie de cet environnement.”

EXPOSITION SEQUENCE

Fan de littérature de science-fiction depuis très jeune, les paysages transformés par l'homme, les horizons érodés, perturbés me fascinent. Les passages, les zones en transit, tous ces entre-deux m'intriguent. Comme figés, suspendus, ils sont un arrêt sur image dans un espace temps, inquiétants, troublants, parfois perturbants, ils nous questionnent...
Je souhaite entraîner le spectateur ailleurs, dans ma propre fiction, mon imaginaire.
On ne peut ignorer qu'autour de ces territoires se sont joués et se jouent des enjeux culturels, techniques, idéologiques, politiques ou identitaires. Autant d'empreintes, de cicatrices imposées au paysage.
Ça oriente obligatoirement ma pensée visuelle.
La photographie me permet d'en accentuer certains aspects par un choix d'angle de vue, de cadrage pour une sorte de cartographie de l'éphémère.